Fabrication additive dans l’industrie : 7 experts partagent leur vision

La Journée Rencontre Fabrication Additive du 4 octobre dernier réunissait une centaine de dirigeants industriels et d’experts de la fabrication additive utilisée dans un cadre industriel. Sept d’entre-eux nous ont livré leur vision des enjeux de l’impression 3D pour les années à venir.

Dans l’édito d’un livre blanc sur le sujet de la fabrication additive qui sera publié en octobre, Hubert Masson, Directeur expérience utilisateur chez Dassault Systèmes, résume les enjeux de la fabrication additive de la manière suivante :

“Dans un contexte d’innovation constante, marqué par une réduction drastique du time-to-market et du cycle de vie des produits, ainsi que par une appétence croissante des consommateurs, pour l’ultra-personnalisation, l’industrie – au sens large du terme – est confrontée à une exigence d’agilité. Pour relever le défi , il faut que les procédés de fabrication évoluent. Depuis le prototypage jusqu’à la fabrication en petite série, puis en grande série, les concepteurs, les designers et les industriels sont confrontés à un défi : explorer de nouvelles pistes et repenser les modes de fabrication.”

C’est justement dans l’optique d’échanger sur ces aspects que la Journée Rencontre Fabrication Additive a été reconduite pour la troisième fois consécutive. Une centaine de dirigeants de tous horizons se sont ainsi réunis au Studio des Acacias pour une journée riche, composée d’interventions en plénière et de moments de networking autour d’expériences mises en place par nos partenaires technologiques.

Nous avons profité de la Journée Rencontre Fabrication Additive (aussi appelée “JRFA”) pour interviewer des acteurs de cet écosystème concernés par ces sujets.

Nous commençons avec Cyrille Vue, dirigeant de la société ERPRO Group, passionné de technologie et spécialiste du prototypage rapide, de la fabrication additive métallique et de la fabrication additive très grande série.

“Concevoir, re-concevoir, dimensionner, vérifier, valider de nouvelles pièces en amont de leur fabrication et ensuite durant la fabrication : c’est un des challenges majeurs du secteur aéronautique aujourd’hui (…) Nous sommes convaincus de la valeur de la fabrication additive dans cette optique.” nous explique Lionel Ridosz, Directeur du développement industriel chez Zodiac Aerospace.

Philippe Vannerot, Vice-président de l’Association Française de Prototypage Rapide (AFPR) et Consultant senior chez AddUp, coentreprise de Michelin et de Fives dédiée aux métiers de la fabrication additive, soulève l’importance d’un réseau industriel fort et de l’intelligence collective pour permettre aux entreprises d’intégrer l’impression 3D au cœur de leurs procédés dans les meilleures conditions.

WEARE Engineering, représenté par Armand Khamnouthay, Responsable des activités de fabrication additive, est focalisé sur la composante hardware des métiers de la fabrication additive. La société est équipée d’une vingtaine d’imprimantes 3D, mais accompagne aussi ses clients dans la démarche de conception, dans l’optique d’anticiper la performance et la faisabilité des pièces souhaitées.

Didier Boisselier est quant à lui Responsable programme fabrication additive chez IREPA Laser, un centre technique spécialisé dans le traitement des matériaux : “Un des enjeux majeurs de la fabrication additive est la complexité des pièces à fabriquer. Un des autres enjeux est d’être capable de fabriquer des pièces d’envergure, certes moins complexes, mais dans de meilleurs délais.”

Autre secteur d’activité représenté à la Journée Rencontre Fabrication Additive : le secteur médical, pour qui les enjeux de l’impression 3D sont absolument énormes, comme on peut le voir avec la startup Biomodex, accélérée par le 3DEXPERIENCE Lab de Dassault Systèmes. Sur ce sujet, nous avons eu le plaisir d’accueillir 3D Medlab, représentée par son Président, Gaël Volpi. 3D Medlab est vouée à accompagner les industriels de la santé dans une démarche d’intégration des procédés de fabrication additive : “Faire face aux standards et aux aspects réglementaires du monde de la santé est un défi de tous les jours.”

Enfin, nous avons interviewé Julien Zins, Directeur opérationnel de DITEX, né d’un partenariat entre l’Université de Lorraine et Dassault Systèmes. “La fabrication additive est en train de complètement modifier les modes de pensée dans l’industrie. On nous a, dans le passé, appris à concevoir des produits en fonction des procédés que nous avions à notre disposition. Aujourd’hui, grâce à la fabrication additive, ce paradigme change, et les possibilités sont infinies.”

L’événement allait naturellement de pair avec une actualité forte autour de la 3DEXPERIENCE Marketplace, qui, à l’instar de la marketplace d’Amazon qui a bouleversé les codes de la distribution de biens de consommation, met en relation des industriels et des fabricants de pièces à travers une plate-forme en ligne. La 3DEXPERIENCE Marketplace est un lieu virtuel de convergence permettant :

  • Aux industriels d’accéder en quelques clics à un écosystème de sous-traitants en capacité de répondre à des besoins de fabrication de pièces spécifiques,
  • Aux sous-traitants et fabricants de pièces de développer leur activité en recevant des demandes qualifiées et en entrant en contact de manière très simple et centralisée avec des industriels porteurs de projets.

Pour retrouver sur les réseaux sociaux les meilleurs moments de cette journée, ça se passe ici.

 

Aurélien Gohier

Digital Marketing Manager at Dassault Systèmes
Aficionado de transformation digitale de l'industrie, de croissance durable et de nouvelle économie. Marketeur digital et blogueur passionné de marketing B2B.
- 14 heures ago