La conférence TMT  Predictions, s’est déroulée le Jeudi 4 Février 2016, dans les locaux de Deloitte, un cabinet international d’audit et de conseil. Duncan Stewart, un spécialiste canadien, était le maître de conférence. Son intervention a été rythmée par un dynamisme hors du commun, et de fréquentes interactions avec le public. Le FashionLab raconte.

La conférence de 2016 a gravité autour de trois sujets principaux : la technologie, les médias et les télécommunications

La conférence a débuté sur un rappel des prédictions de 2015 qui, pour la plupart, se sont avérées justes. En outre, Duncan Stewart avait prédit  l’avènement de l’impression 3D, qui serait une véritable révolution. Là où Duncan a également vu juste, ou presque, ce sont les livres imprimés qui ne perdraient aucune vigueur dans les volumes de vente. La cause : cet attachement qu’ont les lecteurs à la dimension palpable du livre. Duncan a alors clos ce petit rappel en disant : « on peut juger un livre par sa couverture, comme on peut juger un lecteur parce qu’il lit».

Deloitte TMT 2016.jpg

Technologie

Dans ce sujet, Duncan a énoncé la place des femmes au sein des métiers de l’IT, et a souligné l’importance de la diversité au sein de ces métiers, dans un souci de favoriser la créativité des équipes : « l’hétérogénéité des équipes permet de produire de meilleurs logiciels ». Ainsi, en France, les femmes représentent  21%  des métiers de l’IT, contre 24% aux Etats Unis et au 23% Canada (source : sites gouvernementaux), d’où l’utilité d’apporter un peu de fraîcheur dans ces métiers. D’autant plus qu’il existe de nombreuses sont les femmes qui ont connu une success-story dans ce domaine, majoritairement constitué d’hommes.

La génération Y-Z a été au cœur des débats. En effet, cette génération qui a grandi avec internet, est témoin d’une véritable transformation numérique. La TV n’a pas été délaissée, au contraire, elle fait toujours partie du quotidien des jeunes, « il s’agit d’une érosion, pas d’une implosion », souligne Duncan. Toutefois, la télévision remplit beaucoup moins ses fonctions en divertissement et en information, au détriment de l’ordinateur qui, à son tour, se fait emboîter le pas par les appareils mobiles. « La génération Y a une consommation non pas Multi-Canal, mais bel et bien Omnicanal, elle navigue sur le web avec un PC portable sur les genoux et un smartphone dans la main », constate Duncan.

Pour clore sur ce sujet, Duncan a fait un bref rappel sur les technologies issues de la cognitique. Il s’agit là des technologies issues du champ de l’intelligence artificielle, et sont capables d’effectuer des tâches que seuls les êtres humains pouvaient réaliser jusqu’alors. Cette technologie est d’ores et déjà employée par des éditeurs de logiciels comme Dassault Systèmes et on en recense aujourd’hui près de 80% sur le marché. Enfin, ce dernier prévoit une augmentation de leur utilisation de 25% durant l’année 2016.

Médias

Selon Deloitte, la réalité virtuelle représentera sous peu quelques milliards de dollars, constituant une véritable niche d’investissement. Mais comment cette technologie s’intègrera-t-elle dans nos foyers? C’est la question que s’est posé Duncan, en se montrant quelques peu réticent à ce sujet, dénonçant le manque de contact humain qu’engendrerait le port d’un casque de réalité virtuelle.

En ce qui concerne le marché du mobile, force est de constater que les outils de Ad-Blocking sont de plus en plus utilisés, surtout par les nouvelles générations, qui n’aiment pas voir de publicités intrusives lors de leur navigation. Toutefois, Deloitte se veut rassurant envers les publicitaires ;  le cabinet prévoit qu’en 2016, seulement 0,3% des utilisateurs de smartphone auront un ad-blocker sur leur mobile. Dans les prochaines années, la publicité va donc devoir trouver un moyen de substitution face à ce public bien informé, la solution se trouvera sans doute au travers d’un ciblage encore plus personnalisé.

Dans la même veine que cette personnification des relations, Duncan Stewart a également énoncé le texto comme moyen de communication favori des jeunes générations : 49% chez les Millenials et 56% chez la génération X. Vient en second l’appel téléphonique, employé par 28% des Millenials et de la génération X. Duncan se pose ainsi la question de l’exploitation de ce canal de communication dans les services après -vente des grandes entreprises. Certes, ces dernières disposent de centres d’appels téléphoniques, et font du mailing, mais le sujet est abordé plus prudemment lorsqu’il s’agit d’entrer en contact par message texte.

Télécommunications

Enfin, concernant les Télécommunications, nous nous sommes intéressés au sujet du partage des photos. En 2016, 2,5 milliers de milliards de photos seront partagées ou stockées en ligne, ce qui représente une augmentation de 15% par rapport à 2015. De plus, 90% de ces photos seront prises à l’aide d’un smartphone, les 10% restants seront partagés entre les appareils photos, les ordinateurs, ou les tablettes. Autant dire que les smartphones sont à la fois une source mais aussi un vecteur de données.

En conclusion,  il faut nous attendre en 2016, à un véritable bouleversement provenant du secteur de l’industrie. Autrefois constitué de 80% de produits et 20% de logiciels, c’est parfaitement l’inverse qui s’opère désormais. Pour cause : l’avènement de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, l’exploitation grandissante de l’intelligence artificielle, l’explosion de l’impression 3D et l’essor des objets connectés IOT (Internet of Things).

Focus sur la réalité virtuelle : le FashionLab surfe déjà sur la vague

Quelle différence y-a-t-il entre réalité virtuelle et réalité augmentée ?

La réalité virtuelle désigne une technologie destinée à immerger le spectateur dans une simulation de la réalité. Il n’y a donc aucun lien avec la vie réelle. L’industrie des jeux vidéo exploite beaucoup ce domaine pour développer de nouvelles façons de s’amuser.

La réalité augmentée quant à elle, est une image réelle qui vient être complétée par des informations issues d’un ordinateur. L’exemple qui parle au plus grand nombre serait les Google Glasses, qui permettent entre autre à l’utilisateur d’être guidé via un système de données GPS.

Duncan s’est donc penché sur le sujet de la réalité virtuelle. Selon lui, c’est l’Oculus Rift qui a sonné le glas de cette révolution, et cet appareil a d’ores et déjà fait ses preuves dans l’industrie des jeux vidéo. Désormais, l’enjeu est d’exploiter son potentiel à d’autres secteurs : « Imaginez le potentiel de la réalité virtuelle, au service d’autres secteurs comme la santé, la mode ou le tourisme ? Nous pourrions voyager sans bouger de notre canapé ! », a déclaré Duncan, non sans une pointe d’ironie.

Julien fournie shoes

Le FashionLab a déjà exploité ce genre de technologies au service de ses projets d’incubation, notamment pour un projet de magasin de luxe virtuel. A l’occasion du lancement de la nouvelle collection de chaussures de Julien Fournié, entièrement conçue en 3D Print, nous avons développé une application de réalité augmentée. Au travers de cette expérience 3D, nous avons fait apparaître le « jumeau virtuel » d’une chaussure, ce qui a permis aux utilisateurs de comparer le modèle de chaussure virtuelle au modèle physique. Il leur était alors possible de voir comment l’objet interagissait dans l’espace et ce, d’un simple coup d’œil sur l’écran de la tablette tactile.  Pour ainsi dire, nous avons révélé l’invisible.

Speakers 

Deloitte TMT 2016 speakers

Duncan Stewart

« Duncan stewart est directeur dela recherche dans le secteur des Technologies, médias et Télécommunications (TMT) pour Deloitte Canada. Conférencier et expert reconnu mondialement pour la prédiction des tendances en TMT ayant une incidence sur la consommation et les affaires. »

Source : http://www2.deloitte.com/fr/fr/profiles/duncan-stewart.html

Ariane Bucaille

« Forte d’une vingtaine d’années d’expérience dans la supervision d’audits mondiaux et la coordination de grands projets stratégiques et opérationnels, Ariane est une spécialiste chevronnée du secteur des TMT ».

Source : http://www2.deloitte.com/fr/fr/profiles/ariane-bucaille.html

Jean Michel Ferreri

Fort de 18 ans d’expérience, Jean-Charles accompagne ses clients en conseil stratégique, gestion de grands projets, efficacité organisationnelle, marketing, ventes et régulation.

Source : http://www2.deloitte.com/fr/fr/profiles/jean-charles-ferreri.html

Cet article est également disponible en : Anglais

Les commentaires sont fermés.