Ce « casque tactile », développé par des chercheurs de l’Université de Sheffield, pourrait fournir des informations vitales pour les pompiers qui opèrent dans des conditions difficiles et pourrait leur donner des indices importants sur leur environnement de travail.

Inspiré par la recherche sur la sensorialité tactiles chez les rongeurs

Le casque a été inventé par une équipe de chercheurs du Centre de robotique Sheffield (SCentRo). Sa technologie a été inspirée par la recherche sur la sensorialité tactiles chez les rongeurs. En fait, l’ensemble du système fonctionne comme les moustaches de souris qui donnent aux rongeurs l’alerte précoce sur les dangers potentiels. Le casque est équipé de capteurs à ultrasons qui sont utilisés pour détecter les distances entre le casque et les murs ou autres obstacles à proximité. Les signaux émis par les capteurs sont transmis à l’utilisateur par le front grâce à des coussinets vibrants fixés à l’intérieur du casque. Les secouristes, tels que les pompiers, qui  travaillent souvent dans des conditions ou la visibilité est difficile, pourraient être en mesure d’utiliser ces signaux pour trouver des points de repère comme des murs qui pourraient les guider à travers des environnements inconnus, ou pour éviter certains obstacles dangereux.

Le professeur Tony Prescott de l’Université de Sheffield et directeur de SCentRo, explique: «Quand un pompier répond à une situation d’urgence, il va utiliser ses yeux et ses oreilles pour donner un sens à son environnement. Il va essayer de distinguer des objets et d’entendre les sons provenant de personnes qui pourraient avoir besoin d’aide. Ce n’est pas une chose facile dans une salle remplie de fumée par exemple. Lors de nos recherches, nous avons établi  qu’il était difficile, dans ces circonstances particulières, de traiter l’information à travers la vue et l’ouïe. En utilisant le sens du toucher, cependant, nous étions en mesure de fournir efficacement des informations supplémentaires.  »

FireFighterHelmet
Le casque sensoriel en action!

Cette technologie pourrait également être utile aux personnes ayant une déficience visuelle

L’équipe de recherche a également constaté que placer les coussinets émettant les vibrations dans un casque était idéal. En effet,  bien que la stimulation tactile par les doigts semble être un choix plus évident, les stimulus appliqués sur le front de l’utilisateur ont permis une réaction plus rapide aux signaux reçus. De plus, les mains restent libres pour d’autres tâches. Une version plus légère de cette technologie pourrait également être utile aux personnes ayant une déficience visuelle. Le système pourrait alors agir comme un «sens» supplémentaire pour guider les utilisateurs ou pour les aider à éviter les obstacles.

La prochaine étape est de trouver un partenaire commercial intéressé pour développer ce casque.

Pour plus d’informations vous pouvez contacter:

Beck Lockwood
Campus PR
0121 451 1321
07783802318
beck@campuspr.co.uk

Paul Mannion
Media Relations Officer
The University of Sheffield
0114 222 9851
p.f.mannion@sheffield.ac.uk

 

Via: Sheffield Centre for Robotics 

Photo d’entête: « Firefighting Helmet » by Surachai

 

Cet article est également disponible en : Anglais

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>