François Quentin lance une nouvelle pièce de haute horlogerie, la SPINEL CERAMIC, dotée d’une glace en spinelle, une première mondiale en horlogerie, grâce aux outils 3D du FashionLab de Dassault Systèmes.

Une matière exceptionnelle

Toute-droit sortie de la Recherche, la céramique de spinelle est un matériau inédit, issu l’aluminate de magnésium. Il s’agit d’un matériau très résistant et léger, qui possède des qualités supérieures au saphir : très résistant aux impacts, il est beaucoup moins sensible aux chocs que les matériaux traditionnels et bénéficie néanmoins d’une dureté remarquable. La glace en spinelle assure une excellente transparence dans le visible, le rayon infrarouge et l’ultraviolet, et sublime ainsi le mécanisme de la montre.
Cette pièce exceptionnelle est également dotée d’une carrure en composite céramique, matériau lui aussi innovant, huit fois plus léger que l’acier pour des performances comparables.

.IMG_3375

Une première mondiale en horlogerie

Fabriquer une montre avec une glace en Spinelle requiert une grande technicité. Le processus de mise en oeuvre de ce nouveau matériau est encore en phase de recherche, et seulement maitrisé que par de très rares laboratoires.
Cette nouvelle montre 4N est une innovation mondiale, aucun autre horloger n’a en effet encore réussi à travailler avec ce matériau.

IMG_3381

Une conception 3D pour un rendu réaliste

Le projet de la montre SPINEL a vu le jour grâce à la curiosité de François Quentin, qui poursuit son objectif de créer des montres d’exception.
Pour ce nouveau modèle, François a utilisé les solutions 3D (CATIA) de Dassault Systèmes pour concevoir virtuellement le boîtier et ainsi valider le rendu.

Cet article est également disponible en : Anglais

Les commentaires sont fermés.