Interview de Benjamin Rivalland de D-Data Santé

Nous poursuivons notre tour des candidats Dataconnexions qui ont sollicité Exalead en tant que partenaire pour mettre en oeuvre leur projet.

Aujourd’hui à l’honneur, Benjamin Rivalland, chef de projet et développeur, un des deux principaux acteurs de D-Data Santé, l’observatoire public de santé du citoyen.


Alex Lepriol                                                                                       Benjamin Rivalland

• Pouvez-vous vous présenter, votre équipe et vous, en quelques mots ?
L’équipe constituée dans le cadre du projet D-Data Santé se compose de compétences multiples issues de l’entreprise Décision Publique et de ses partenaires. Nous sommes ainsi en capacité de réaliser des développements informatiques, établir des relations avec les producteurs de données à caractère sanitaire et social, produire une identité graphique et imaginer un modèle économique durable autour de la réutilisation des données publiques.

• Quel est votre projet ?
D-Data santé se propose d’être l’Observatoire qui centralise et géolocalise l’ensemble des services publics de santé pour permettre au grand public de mieux gérer son offre de soins et de faire le meilleur choix. D-Data Santé offre sur un seul site des services inédits d’information santé et d’aide à la décision à partir de données officielles actualisées :

  • Un GPS santé, sous la forme d’annuaires interactifs cartographiés, pour guider les citoyens dans leurs recherches d’établissements, de professionnels ou d’associations de santé et bientôt visualiser des parcours de soins par pathologie.
  • Un baromètre «qualité santé» personnalisable,
    – donnant à voir des indicateurs démographiques, environnementaux  et des alertes médicales (épidémie de grippe, présence d’allergènes ….)
    – pour la première fois, offrant aux citoyens/patients un espace de partage de leurs bonnes adresses et avis sur des offres de santé (accueil, temps d’attente, suivi médical,…)
    – mais aussi, permettant l’accès à des sources d’informations qualifiées en lien avec les sujets présélectionnés par le citoyen.
  • Un comparateur des offres de santé contextualisées par ville, département, région.
  • Un espace personnalisé sécurisé pour gérer et répertorier ses « favoris santé ».

Le projet D-Data Santé a ainsi pour objectifs :

  • D’accompagner la nouvelle posture de plus en plus active des patients concernant la prise en charge de leur maladie ou de leur santé. Environ 10% des Français consultent un site santé plusieurs fois par semaine.
  • D’aider les nouvelles générations de médecins et les collectivités à faire face à l’évolution de la démographie médicale, et à l’inégale répartition des professionnels de santé sur le territoire.
  • De participer à l’amélioration de la qualité des soins et à la régulation des dépenses sur l’ensemble des parcours de soins en proposant un service permettant d’appréhender  la répartition des compétences entre les professionnels de santé et la différenciation des niveaux de réponses médicales.

• Comment vous est venue l’idée de D-Data Santé ?
Dans  le cadre de nos missions de conseil auprès des professionnels de santé et des collectivités, nous avons identifié un manque de visibilité sur l’offre de soin des territoires. Pour valoriser nos diagnostics nous réalisons déjà une cartographie de l’ensemble des professionnels de santé pour les territoires sur lesquels nous intervenons, à partir de différentes sources de données (pages jaunes, Amélie,…). Mais systématiquement, les données doivent être corrigées par rapport à la réalité de terrain. C’est alors que nous avons eu l’idée de construire un service grand public proposant une information actualisée et exhaustive sur l’offre de santé des territoires.

• Comment comptez-vous mettre en place ce nouveau service auprès du grand public et auprès des acteurs spécialisés ?
Nous allons mettre en place un site Web dédié, complété d’applicatifs mobiles. Un module spécifique sera proposé aux collectivités et directement intégrable au sein de leurs sites Web. Les acteurs institutionnels auront la possibilité d’y ajouter leurs propres jeux de données pour les croiser avec les données publiques de la plateforme.

• Pourquoi Dataconnexions ?
Dataconnexions est vécue par notre équipe comme une réelle opportunité. J’entends par là qu’un véritable mouvement d’acteurs est en marche autour de la réutilisation des données publiques. Ce mouvement nous souhaitons en faire partie, en être un des acteurs. Dataconnexions est une bonne raison pour rencontrer des producteurs et utilisateurs de données ouvertes et ouvrables pour faire avancer notre projet.

• Pourquoi avez-vous choisi Exalead ?
Un projet comme le notre a besoin d’un moteur fiable et robuste. Nous comptons agréger un grand nombre de données issues de différentes sources. Dès nos premiers échanges avec Eric Cervantes dans le cadre de Dataconnexions, nous avons entrevu la possibilité de crédibiliser notre projet et de le porter à la hauteur de nos ambitions.

• Comment se passe la collaboration avec les équipes Exalead ?
Exalead nous accompagne étape par étape dans l’utilisation du produit CloudView. J’ai pu suivre une formation et des consultants de très bon niveau nous conseillent dans la construction des index de données.

• Quelle sera la suite ?
Pour la suite, nous comptons consolider le consortium constitué d’institutions productrices et réutilisatrices de données sanitaires et sociales afin de pérenniser des flux de données fiables et actualisées. Il nous reste encore une phase de développement pour rapidement commercialiser notre module à destination des collectivités locales.

Envie d’en savoir plus sur ce projet ? N’hésitez pas à visionner la présentation Vidéo D-Data Santé et à suivre ses avancées sur les réseaux sociaux :

Twitter : @ddatasante (http://twitter.com/#!/ddatasante)
Facebook : /ddatasante (http://www.facebook.com/ddatasante)